Site Parinux

Groupe d’Utilisateurs de GNU/Linux et de Logiciels Libres Francilien

Accueil > Événements > Dernier Samedi du Libre

Dernier Samedi du Libre

Suite aux mesures de confinement prises par le gouvernement, les prochains Premiers Samedis du libre n’auront plus lieu jusqu’à nouvel ordre.

Mais nous avons appris qu’un petit groupe de personnes a décidé de passer outre les mesures sanitaires prises par le gouvernement et organisé clandestinement un "Dernier Samedi du Libre" !

À ce sujet, Le CA de Parinux a déclaré qu’au vu des informations dont il disposait, c’était complètement irresponsable. Il préconise aux personnes impliquées de rester dorénavant chez elles et d’en profiter pour contribuer aux CHATONS afin de fournir aux personnes confinées des services en ligne respectueux des utilisateurs et utilisatrices, plutôt que d’aller faire les marioles à l’extérieur.

Les identités des personnes impliquées ne sont pas encore toutes connues. Nous avons tout de même pu obtenir un certain nombre de détails sur ce qui s’est passé notamment grâce à des témoignages anonymes et aux informations fournies par les Forces de l’Ordre.

Au vu de la gravité de la situation nous préférons vous communiquer ce que nous savons à ce jour :

Les personnes en question se sont réunies le Samedi 28 Mars 2020 devant la Pizzeria Verona, évidemment en retard par rapport à l’horaire prévu, notamment à cause "des problèmes de transport", et du fait "d’avoir dû échapper aux contrôles de police".

Si nous avons réussi à obtenir des informations sur leur motivations, nous n’avons pas pu savoir comment ces personnes avaient réussi à communiquer sur le fait qu’il y avait un événement ce Samedi.

"Je voulais apporter mon ordinateur de bureau pour apprendre à utiliser Tails mais au contrôle de police ils ont voulu m’arrêter quand ils ont compris que je n’allais pas travailler pour une entreprise capitaliste qui détruit la planète. C’est pas super pratique de courir avec ce genre d’ordinateur sous le bras."
"Les policiers et policières courent vite. Je devrais faire plus de sport au lieu de rester confinée chez moi."
"Je voulais venir pour un problème avec ma carte graphique Matrox G200 mais je me suis fait arrêter avant. Un Gendarme m’a demandé pourquoi j’avais une carte graphique aussi vieille et m’a dit que ce n’était plus supporté. Depuis qu’ils ont Ubuntu ils s’y connaissent vachement en informatique !"
"J’ai un Macbook que j’ai acheté en cachette sur leboncoin la semaine dernière gràce à l’annonce ’Macbook voler en janviez 2020’ mais je n’arrive pas à installer GNU/Linux dessus. Je suis donc venu, naturellement. L’avantage de ces machines c’est qu’elles sont super légères, c’est pratique pour courir avec."

La pizzeria étant fermée, les personnes contrevenantes ont quand même réussi à y rentrer en crochetant la serrure, mais d’après nos informations, leur tentative de faire des pizzas à complément raté. Nous avons eu des commentaires à ce sujet : "Beark", "Immangeable", "Y’a plus personne qui sait cuisiner, J’aurais mieux fait de rester chez moi", "T’aurais pu vomir ailleurs que sur mon ordinateur".

Ensuite elles ont réussi à crocheter les serrures de la Villette, et ça a mis quasi autant de temps qu’aux contrôles de sécurité habituels. Une fois rentrées dans la Villette, elles ont déclenché des alarmes.

"Ton ordinateur à déclenché l’alarme anti-incendie", "c’est pas moi qui t’ai vomi dessus", "c’est pas moi qui ai fait des pizzas dégueu".

Iels ont ensuite essayé d’installer le réseau en vain.
A : "Merde, ils ont encore oublié de faire la bascule"
B : "Pourtant j’avais bien écrit un mail au prestataire en me faisant passer pour la Villette"
A : "Je peux voir le mail ?"
B : "J’ai pas Internet et j’ai pas ramené de smartphone pour pas me faire localiser, attends j’ai peut-être une trace du mail dans le cache de mon client mail"
A : "Fais voir ?"
B lisant le mail : "Bonjour, Veuiller faire la basculle. L’informaticien de la Vilette."
A : "Mais c’est n’importe quoi ce mail ! Tu ne t’es même pas renseigné sur qui envoie le mail d’habitude. T’as même pas mis les adresses IP pour le changement. Et t’as vu les fautes d’orthographe ? En plus ’L’informaticien de la Villette’ ça fait complètement bidon ! Avec tout ça le mail doit avoir un score de spam de 9000 ! C’est pas étonnant qu’ils n’aient pas fait la bascule !"
B : "Comme si j’avais que ça à faire, j’ai ma fille qui est malade du coronavirus. T’avais qu’à le faire toi-même ce mail !"
C : "Mais tu es complètement malade !"
B : "Bah ouais, sinon pourquoi je serais venu ?"

S’en est suivi une panique, avec une partie des personnes qui sont sorties en courant. Une personne à trébuché sur l’ordinateur plein de vomi.

Malgré ça une minorité est quand même restée.
"J’y crois pas à ce coronavirus, c’est un truc du gouvernement pour nous faire rester chez nous"
"De toute façon j’étais sans doute déjà contaminée"
"C’est un coup des chinois du FBI pour faire qu’on utilise pas GNU/Linux"
"Le gouvernement Anglais dit que c’est mieux d’attraper le virus. Vu que c’est le gouvernement qui le dit ils doivent avoir raison."
"Si les virus existaient ça se saurait"

Et l’install partie a commencé. Il y avait des live CD Ubuntu qui traînaient dans l’armoire : "Ouah c’est un vieux Ubuntu 6.06 ! Fait attention tu risques d’infecter l’ordinateur. LOL"

Et il y a eu beaucoup de soucis :
"Merde j’ai une carte WiFi Broadcom, je fais comment pour télécharger le firmware WiFi sans l’Internet ?"
"Merde j’ai oublié mon chargeur, et on n’a pas d’électricité"
A : "Tousse pas sur mon clavier !"
B : "Tousse pas à mon ordinateur !"

Puis la police est finalement arrivée à cause des alarmes :
"Merde la police, pourtant je vient d’installer Tails, c’est vraiment pas sûr ce truc."
"J’ai reflashé mon BIOS, je comprends pas"
"Mon anti-virus n’a pas détecté la police ! Je demande le remboursement de ClamAV !"
"Mais t’es con ça detecte pas la police ClamAV !"
"C’est de la merde GNU/Linux, juste après l’avoir installé je me suis fait arrêter"
"Y’a pas l’application ’cops around me’ qui prévient quand la police arrive par contre on s’est retrouvé encerclés par la police. Chuis sûr qu’Ubuntu c’est fait par la police. D’ailleurs j’ai entendu dire que c’est la gendarmerie qui fait Ubuntu."

Une partie des personnes a réussi à fuir, une autre partie a été arrêtée. Une personne s’est cachée dans l’armoire :
"Ça prend une tonne de place [les CD] Ubuntu. À force d’y mettre plein de trucs inutiles c’est normal que ça prenne autant de place. En plus il y avait plein de trucs propriétaires, c’était marqué "propriété de la Villette, propriété de Parinux, etc. Mais j’ai bien fait de me cacher dans l’armoire car sinon, maintenant, je serais au placard !"

Cette personne a aussi entendu les arrestations :
A : "Putain elles sont pas numériques vos menottes !"
P : "Vous avez le droit à un avocat, tout ce que vous direz pourra être retenu contre vous."
A : "Je suis développeur LibreOffice, est ce que vous pourriez me relâcher ?".
P : "Vous seriez pas en train de confondre la police et la gendarmerie ? Nous on utilise Windows et Office pour les dépositions."
A : "Oh non, pitié, je supporte pas les sons de Microsoft Office et de Windows, j’avoue tout ce que vous voudrez !"
C : "Vous voyez la police ils utilisent pas Linux ! Pourtant c’est la police qui fait Linux ! Y’a un truc je vous dis !"

Malgré tout il y a quand même eu un after improvisé sur les pelouses du parc : "J’ai trouvé des bières Corona."
"C’est contagieux ?"
"Oui, la bière c’est contagieux."
"Moi je préfère les Mort Subite..."

Nous avons prévenu l’équipe de la Villette et du Verona du désagrément, et nous espérons que les lieux seront désinfectés avant le prochain premier samedi du libre.

Nous espérons aussi que ce dernier samedi du libre sera bien le dernier dernier samedi du libre avant le premier premier samedi du libre après la fin du confinement.

Le CA de Parinux.

Agenda du libre

en Île-de-France

Tous les évènements d’Île-de-France sur l’agenda du libre