Site Parinux

Groupe d’Utilisateurs de GNU/Linux et de Logiciels Libres Francilien

Accueil > L’association > Comptes rendus de réunions du CA > Compte rendu de la réunion de CA du mardi 6 décembre 2005

Compte rendu de la réunion de CA du mardi 6 décembre 2005

Présents :

  • Alix Guillard, président ;
  • Emmanuel Seyman, vice-président ;
  • Jean-Luc Ancey, secrétaire ;
  • Paul Marques Mota, hôte de la réunion.

Absents mais représentés :

  • Sylvain Lhullier (procuration à Emmanuel Seyman).

Autres absences annoncées :

  • Laurent Rathle (trésorier) ;
  • Matthieu Compin (procuration à Laurent Martelli, lui-même absent),
  • Sébastien Douche.

Autres absences :

  • Laurent Martelli, vice-président ;
  • Loïc Bernable,
  • Olivier K.,
  • Jelena Karanovic.

Pour mémoire :
Guy Decarpentrie a démissionné du CA l’été dernier.

  1. Affluence restreinte

    La réunion ne comptait que quatre membres du CA (plus
    une procuration), ce qui ne représente même pas la moitié de l’effectif
    théorique. Tous les absents n’avaient pas pensé à donner procuration,
    certains n’avaient même pas prévenu de leur absence.

    De toute évidence, les bonnes volontés au CA
    s’essoufflent à mesure que la fin de mandat approche. La question du
    renouvellement du CA a d’ailleurs été évoquée lors de cette réunion (voir
    plus bas).

  2. Bilan de l’install-party Mandriva

    L’install-party Mandriva, qui a eu lieu samedi 19
    novembre 2005 à la cyberbase de la Cité des Sciences de la Villette, a
    remporté un beau succès d’affluence, et les efforts de communication de
    Mandriva l’expliquent sans doute en grande partie. Selon les estimations
    du responsable de la cyberbase Thomas Sechet (qui était très satisfait),
    il est venu environ deux cents personnes. La majorité souhaitaient
    seulement des renseignements, mais il y avait quand même beaucoup de
    personnes venues avec leur machine, et cela s’est traduit par une grosse
    quarantaine d’installations. L’affluence a commencé à être excessive aux
    alentours de 16 heures, contraignant certains membres de Parinux ou
    d’autres associations du libre à se transformer en installeurs alors
    qu’ils ne l’avaient pas prévu... et qu’ils ne s’en sentaient pas toujours
    vraiment la capacité. Globalement, tout s’est bien passé.

    Alain Coulais, du groupe détaxe de l’AFUL, a tenu en
    fin de journée une conférence dans une salle à côté de celle où se
    déroulait l’installation, devant une assistance fournie et attentive.

    La tombola a bien plu ; le gagnant du gros lot se trouve
    être un nouveau membre de Parinux, Sylvain Bertrand.

    Le bilan est donc largement positif, mais il y a quand
    même des bémols, notamment en matière d’organisation. On ne sait plus
    très bien si la mailing-liste install-party est vouée à diffuser les
    annonces d’install-parties ou à permettre leur organisation, mais en
    pratique les deux usages se mélangent et cela rend la liste peu lisible.
    Faute de temps et d’espace pour faire le tri dans nos caisses de
    matériel, il faut toujours tout transporter, y compris ce qui ne sert pas
    (tracts Solutions Linux, collection de multiprises...). En revanche,
    Sébastien Douche a été prévenu trop tard pour que la tour de gravage soit
    là, et c’est pourtant bien pour ce genre de manifestations qu’elle est
    utile.

    Il faut rendre hommage à Sabine et Raphaël, qui ont
    évité une tentative de vol de la part d’un couple : madame avait la
    main baladeuse vers la caisse tandis que monsieur posait des questions
    oiseuses, ou le contraire. Ce n’est pas la première fois que nous sommes
    confrontés au problème, et il faudra être vigilants dans l’avenir :
    même avec deux personnes en permanence sur le stand, tout danger n’est
    pas écarté quand, comme en l’espèce, le public peut tourner autour du
    stand.

  3. Dépenses pour le serveur Oups

    Oups, le shuttle que nous utilisons comme serveur, a
    pris un choc avant l’install-party à l’ESGI (samedi 4 juin). Son graveur
    de CD n’y a pas résisté, et une carte Ethernet est sortie de son logement
    — on ne sait pas encore si cela obligera à la remplacer. Paul, qui
    s’estimait responsable, se proposait de remplacer le graveur de sa poche ;
    le CA le lui a interdit formellement en considérant que ce genre de
    vicissitudes fait partie des risques que l’association doit assumer. Le
    CA a donc décidé, non seulement que Parinux paierait le remplacement du
    graveur, mais qu’on profiterait de l’occasion pour le remplacer par un
    graveur de DVD.

    Ce ne sera d’ailleurs pas forcément la seule dépense à
    engager pour Oups, dont le disque dur est maintenant rempli à 98 %.
    Comme il y manque encore quelques isos Ubuntu, on peut considérer que le
    disque est plein. Cela dit, on y a enregistré les 14 isos Debian pour
    trois architectures différentes (i386, amd64, powerpc) ; elles y occupent
    26 Go et ne servent pas à grand-chose. Il y a aussi 28 Go
    réservés au système et aux utilisateurs. Un reformatage de la machine
    pourrait donc suffire à libérer pas mal de place.

  4. Libre en fête et Wikipedia

    Libre en fête aura lieu en mars, et Thomas Séchet
    serait d’accord pour qu’une nouvelle Wikipedia-party ait lieu à cette
    occasion à La Villette. A ce jour, les gens de Wikipedia n’ont pas encore
    donné leur réponse à cette proposition (même si l’on peut mentionner
    l’existence d’une <a
    href="http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Fête_de_l'Internet_2006">page
    Wikipedia quasiment vide). Paul prend le problème en charge.

  5. L’ambiance sur linux@parinux.org

    L’agressivité d’un des colistiers a fait l’objet d’une
    plainte qui est jugée amplement justifiée. Emmanuel écrira en privé à
    cette personne pour la rappeler à l’ordre. Le CA espère ne pas être amené
    à recourir à des méthodes plus radicales, mais ne l’exclut pas.

  6. Renouvellement du CA et préparation de l’AG

    Lors de la prochaine assemblée générale, huit membres
    du CA (Jean-Luc Ancey, Loïc Bernable, Matthieu Compin, Alix Guillard,
    Olivier K., Sylvain Lhullier, Laurent Martelli, Laurent Rathle)
    arriveront au terme de leur mandat et quitteront automatiquement le CA, à
    moins de se représenter et d’être réélus.

    On s’interroge sur la possibilité de faire entrer au CA
    divers membres qui se sont montrés actifs lors des manifestations de
    2005. Tous les noms évoqués recueillent des avis favorables, mais tous
    n’ont sans doute pas l’ancienneté d’un an requise par le règlement
    intérieur (section 3.1). Il faudra faire un appel à candidatures, lors du
    prochain third et sur la liste adherents.

    Jean-Luc ayant déclaré qu’il allait lui falloir entamer
    la rédaction du rapport moral, Alix lui suggère de travailler son
    brouillon sur le wiki de Parinux.

  7. In memoriam - Cok’Ming

    Les longues et minutieuses négociations avec ce
    restaurant asiatique pour l’installation d’une salle informatique à
    laquelle Parinux aurait eu accès se sont malheureusement soldées par un
    échec, le restaurateur ayant visiblement changé d’avis. Dominique Dardel
    (du centre social de Belleville) pense avoir un plan B, qui consisterait
    à équiper une salle privative dans une HLM du même quartier. Mais les
    éléments fournis sont encore assez vagues, et il faut attendre que tout
    cela se décante.

  8. Conférences

    Les conférences à Ménilmontant se poursuivent, et
    attirent une quinzaine de personnes à chaque fois. La prochaine est
    prévue pour le jeudi suivant 8 décembre, avec Michel Bondaz d’UPCT.org.
    Paul travaille à un cycle complet pour 2006, dont la ligne directrice
    serait les environnements graphiques libres (en d’autres termes, il
    s’agirait de logiciels pour KDE et Gnome). A ce jour, il n’y a pas de
    réponse de KDE France, qui semble aux abonnés absents en ce moment.

  9. Cartes de visite

    Les tentatives d’Alix sur Vistaprint ont échoué pour
    des problèmes techniques mal identifiés. Il paraît souhaitable d’attendre
    la probable recomposition du bureau lors de la prochaine AG pour
    renouveler la tentative.

  10. Administration des machines

    La migration peut être considérée comme à peu près
    terminée, essentiellement grâce à la diligence de Sébastien Douche. La
    nouvelle configuration est pleinement opérationnelle, mais du point de
    vue de l’internaute, le site de Parinux ne s’est pas encore modernisé.
    Malheureusement, Sébastien risque d’être accaparé quelque temps par sa
    vie professionnelle. Dans l’immédiat, et sans attendre Solutions Linux,
    Emmanuel et Paul se proposent d’améliorer des bricoles (en particulier le
    formulaire d’inscription) sur la base du code existant. Dans la mesure où
    il serait quand même souhaitable d’avoir un nouveau site web à présenter
    pour Solutions Linux 2006, Emmanuel se demande s’il faut envisager de le
    refaire en Spip le temps que Seb mette en place l’infrastructure dont il
    a besoin.

  11. Pétition EUCD.info

    La pétition lancée par <a
    href="http://www.eucd.info">eucd.info contre le projet de loi
    DADVSI a été signée en urgence par Alix au nom de Parinux, et le CA a
    entériné cette décision a posteriori. Sur le plan formel, c’est un peu
    acrobatique, mais compte tenu de l’urgence, cela apparaît comme une bonne
    décision. Alix pense suggérer aux adhérents de donner de l’écho à cette
    initiative en écrivant individuellement à leur député, et éventuellement
    en publiant sur le wiki de Parinux des modèles de lettres de
    protestation.

  12. Agrément de jeunesse et d’éducation populaire

    Jean-Luc a un peu étudié le dossier, et il apparaît
    qu’il doit être étoffé par un certain nombre de documents comptables
    (rapport moral et financier des deux dernières assemblées générales,
    compte de résultat des deux derniers exercices, budget prévisionnel pour
    l’année en cours) qui se justifient assurément pour l’octroi de
    subventions, mais qu’une petite structure comme la nôtre ne peut pas
    élaborer en un tournemain. Il y a donc encore pas mal de travail à faire
    avant que le dossier soit bouclé.

  13. Points peu ou pas évoqués

    L’organisation de Solutions Linux n’a été évoquée que
    pour dire que Damien la chapeautait, et qu’on s’appuierait sur Sébastien
    pour la gestion du réseau, Emmanuel donnant aussi un coup de main.

    L’expérience de la "permanence du libre" tentée à
    l’espace public numérique du 13e n’est pas un succès : il n’y est
    pas venu grand-monde, mais surtout aucun membre de Parinux ne s’y est
    rendu pour y recueillir des informations... alors que plusieurs sont
    venus dans l’espoir d’y rencontrer des débutants qu’ils auraient voulu
    aider ! On y renoncerait avec moins d’états d’âme si l’on conservait
    d’autres activités avec l’EPN du 13e.

    En l’absence d’Olivier K., la question des ateliers n’a
    pas été évoquée. Apparement, Thomas a déjà rempli les trous du printemps
    prochain avec un cycle sur les jeux vidéos. Paul organise un samedi du
    libre samedi 17 décembre avec Thierry Stoehr, suite à des problèmes
    d’organisation de la conférence de décembre avec Michel Bondaz.

Jean-Luc Ancey
secrétaire de Parinux

Agenda du libre

en Île-de-France

Tous les évènements d’Île-de-France sur l’agenda du libre