Site Parinux

Groupe d’Utilisateurs de GNU/Linux et de Logiciels Libres Francilien

Accueil > L’association > Comptes rendus de réunions du CA > Compte rendu de la réunion de CA du mardi 25 janvier 2005

Compte rendu de la réunion de CA du mardi 25 janvier 2005

Présents (ordre alphabétique du nom) :

  • Jean-Luc Ancey, secrétaire adjoint et président de séance
  • Guy Decarpentrie
  • Sébastien Douche
  • Alix Guillard, président
  • Olivier K
  • Jelena Karanovic
  • Sylvain Lhullier, secrétaire
  • Laurent Martelli, vice-président
  • Paul Marques Mota
  • Laurent Rathle, trésorier
  • Emmanuel Seyman, vice-président
  • Stéphane Teletchéa

Absents :

  • Loïc Bernable, représenté par Olivier K
  • Matthieu Compin, représenté par Laurent Martelli

  1. Rapides présentations

    Au cours du tour de table où chacun se présente,
    Stéphane Teletchéa informe le conseil d’administration qu’il a
    l’intention de le quitter afin de se consacrer à la rédaction de sa
    thèse.

  2. Fonctionnement du conseil d’administration

    Il est rappelé que la modération des news est de la
    responsabilité du bureau, le login et mot de passe ont été communiqués
    aux intéressés.

    La procédure de vote par mail, que les nouveaux
    administrateurs viennent de découvrir, est jugée lourde (beaucoup de
    courriels pour dire très peu de chose) et en outre non sécurisée. Cela
    étant, il ne paraît pas très réaliste d’espérer faire mieux à court
    terme. Il est rappelé qu’en principe, c’est celui qui lance le vote
    qui en pointe les résultats.

    Emmanuel signale que pour réduire le bruit sur la liste
    CA (ou les autres), la première mesure à prendre serait sans doute de
    configurer les filtres anti-spam de façon plus agressive.

    L’administration système du serveur est confiée à
    Giancarlo Pilisi ; Laurent Martelli à aussi accès au compte root.
    Laurent Rathle a, lui, accès au fichier d’alias courriel pour le
    mettre à jour lors des changements au bureau ou au CA.

  3. Dépouillement du questionnaire

    Jean-Luc indique qu’il a terminé le dépouillement des
    questionnaires distribués à l’assemblée générale, et présente une
    rapide synthèse des demandes des adhérents. Les souhaits les plus
    couramment exprimés concernaient l’accroissement des compétences des
    membres, tant pour la configuration de leur matériel que pour la
    manipulation des logiciels libres (tout particulièrement les outils
    fonctionnant en mode console). Le fonctionnement du conseil
    d’administration, jugé opaque, a été critiqué sans virulence, mais
    très fréquemment. Beaucoup de demandes concernent l’élargissement de
    l’activité de l’association (auprès du grand public, de
    l’administration et du milieu scolaire). Le rajeunissement du site web
    est très demandé. Enfin, les demandes concernant la convivialité
    (repas, boissons) occupent une place non négligeable.

  4. Site web

    Sébastien fait observer qu’il est erroné d’annoncer dans
    l’agenda un atelier consacré à Zope le samedi 5 mars. Il s’agira en
    fait d’une réunion destinée à exposer aux seuls administrateurs
    diverses solutions de CMS (Content Management System). Il faut
    d’ailleurs noter qu’à cette même réunion, Emmanuel plaidera en faveur
    de SPIP. Cette réunion sera de caractère technique et les adhérents et
    sympathisants n’y seront pas conviés. Cela ne veut pas dire que les
    adhérents seront exclus de la réflexion sur le site web : un
    groupe de travail sera mis en place après le 5 mars.

    Pour le moment, Giancarlo Pilisi (Gianni) et Laurent
    Martelli sont roots sur Troll, le serveur de Parinux. Un certain
    nombre d’autres peuvent modifier les pages sur le serveur web :
    il faut avoir un compte et utiliser un éditeur de texte à distance
    pour effectuer les mises à jour. Une des ambitions poursuivies par
    Sébastien et Emmanuel serait de permettre à davantage de gens
    d’alimenter le site web.

    Jean-Luc demande si en plus de réfléchir aux moyens de
    gérer le contenu du site web, on ne devrait pas s’interroger sur le
    contenu lui-même. Emmanuel répond que ce contenu est en fait d’ores et
    déjà riche et abondant, mais qu’on s’y oriente très mal (si mal qu’il
    est souvent plus facile de retrouver une information en passant par
    Google qu’en essayant de se retrouver dans l’arborescence du
    site).

    Sylvain signale au passage un problème de sécurité. Pour
    toutes les questions d’organisation interne, les administrateurs ont
    coutume de se référer aux pages HTML des statuts stockées sur le
    serveur. C’est assez imprudent, car plusieurs personnes ont les droits
    nécessaires pour modifier ces documents, et pourraient donc le faire
    par négligence, voire par malveillance. Peut-être faudra-t-il imaginer
    un système de signature de documents via GPG ou autre. Ou plus
    simplement, conserver des exemplaires sur papier, signés et datés par
    les membres du bureau afin de conserver un référenciel sûr.

  5. Salon Solutions-Linux

    Guy fait le point. En résumé, tout est sur de bons
    rails. Huit cents plaquettes ont été imprimées. Il y a assez de
    volontaires pour tenir les stands. Une table et deux chaises ont été
    allouées, et Guy en fournira autant.

    Pour la passerelle, le problème est réglé par l’emploi
    de Smoothwall. Il y aura 500 adresses DHCP, et jusqu’à 254 par
    association (mais c’est très théorique : la bande passante ne
    pourrait pas suivre).

    Il faut décider ce que l’on grave comme CD en plus de
    GNU Win II. Comme les CD amorçables se vendent très facilement et du
    fait qu’un autre stand vendra des Knoppix, on pense mettre l’accent
    sur les Mandrake Move.

    Mardi soir, tout le monde se retrouvera au Flam’s. Le
    first jeudi se déplacera lui aussi. Ceux qui souhaitent venir doivent
    penser à s’inscrire sur <a
    href="http://paris.firstjeudi.org/">http://paris.firstjeudi.org/

    On évoque la question du financement du domaine
    assoces-libres.org Les démarches ont été faites initialement par Anne
    de Léa, mais elle a demandé que Parinux assume le financement. Le CA
    vote pour, mais à la condition que le nécessaire soit fait pour que
    Parinux soit officiellement propriétaire du nom de domaine (et ce même
    si cela oblige en pratique à payer deux fois).

  6. La Villette

    Alix revient sur les déclarations de Thomas Sechet lors
    de l’assemblée générale du 8 janvier, au sujet des types de
    collaboration envisageables entre Parinux et la Cyberbase de la Cité
    des Sciences de La Villette. Alix pense que nous pouvons tout à fait
    participer à l’organisation des Samedis du Libre (SDL) et prendre en
    charge divers modules de formation, mais il n’est pas convaincu que
    nous ayons la capacité d’élaborer de la documentation d’une qualité
    suffisante. A tout le moins, avant de s’attaquer à un tel projet, il
    faudra se mettre d’accord sur un cahier des charges précis.

    Le relatif professionnalisme que la Cyberbase peut
    attendre en échange d’une rémunération peut demander plus de travail
    qu’il n’est raisonnable d’en demander à un bénévole. Sylvain évoque
    donc la possibilité que Parinux serve seulement d’intermédiaire entre
    la Cyberbase et des personnes susceptibles de fournir en leur nom
    propre et contre rémunération des prestations de qualité
    professionnelle. On évoque sans trop y croire la possibilité de
    diviser les sommes que la Cyberbase est disposée à engager entre
    Parinux et un intervenant.

    Olivier K. explique que, selon lui, cette façon de voir
    les choses est totalement erronée, et que Thomas n’attend pas de nous
    des prestations plus professionnelles que celles que nous avons déjà
    eu l’occasion de fournir. Par exemple, l’an dernier, Parinux a touché
    une rétribution pour l’organisation d’une install-party qui n’avait
    rien de particulier de notre point de vue. Tout cela mérite d’être
    précisé. Comme Olivier K. semble avoir des idées très claires sur la
    question, le CA le nomme coordinateur de nos activités en relation
    avec la Cyberbase.

    Alix signale que Parinux a été invitée pour
    l’inauguration de la Cyberbase, le jeudi 10 mars. Le CA pense y aller
    en nombre.

  7. Relations avec les EPN

    On évoque la possibilité d’occuper le terrain à l’EPN du
    13e arrondissement en y assurant une présence régulière le mardi.
    Jean-Luc suggère que nous fournissions un coup de main pour les
    formations à Gimp.

    Alix a evoqué une possibilité de partager la
    responsabilité des clefs pour certains soirs sur l’EPN du 13e et
    ensuite Il a été décidé de ne pas systématiquement faire les third à
    l’EPN du 13e.

    Sébastien se propose pour ranimer les contacts avec
    l’EPN du 20e arrondissement (Menilmontant). Sylvain a signalé que les
    responsables de cet EPN lui confiait les clefs pour les conférences
    qui terminaient tard.

  8. Projets à venir
    • Conférences Parinux

      Sylvain ne pouvant plus consacrer aux conférences
      autant de temps que par le passé, on lui cherche un remplaçant
      pour ouvrir et fermer la salle à Ménilmontant, accueillir les
      participants, présenter Parinux aux assistants, etc. Guy serait
      d’accord pour assurer une présence un jeudi chaque mois. Alix et
      Paul pensent aussi pouvoir aider à l’organisation.

      Penser à mettre Philippe Turc dans la
      boucle : cet adhérent de Parinux habite proche du Relais
      Ménilmontant et s’est proposé pour rendre les clefs le lendemain
      des conférences.

    • Libre en Fête

      Il y aura une install-party le samedi 19 mars à La
      Villette à l’occasion de Libre en Fête. Emmanuel "prend le A",
      autrement dit prend en charge l’organisation. Notre concours a
      aussi été demandé pour organiser quelque chose le même jour à
      Pierrefitte, mais nous ne pourrons pas faire les deux à la fois.
      Guy rappelle qu’il animera le même jour un atelier sur Quanta à
      l’EPN 13.1.

    • Reprise des SDL

      Les Samedis du Libre vont bientôt reprendre, mais
      l’April prend en charge l’organisation des premiers et nous
      n’avons donc pas de soucis immédiats à ce sujet.

    • Libr’East (12 et 13 mars, à confirmer)

      Même si l’édition 2004 a été assez décevante en
      termes d’audience, nous décidons d’y tenir un stand cette année
      encore. Il est également prévu qu’un Interlug régional ait lieu
      à cette occasion, il faudra donc y envoyer quelqu’un du bureau.
      Nous ne comptons pas y organiser ni y gérer d’install-party.

    • Traduc-party

      Guillaume Lelarge, Jean-Philippe Guérard (aka
      Février) et Gérard Delafond (tous trois de traduc.org)
      souhaiteraient l’organisation d’une nouvelle traduc-party,
      peut-être au mois de mai. Le lieu reste à définir (La
      Villette ?). L’idée est moins d’abattre une grosse masse de
      travail à cette occasion que d’entraîner les participants à
      poursuivre la traduction chez eux (notamment en unifiant les
      traductions de certains termes : choix entre "greffon" et "module
      externe" pour traduire "plug-in", choix entre "signets",
      "favoris", "marque-pages", etc.). Emmanuel "prend le A" (en
      clair, il coordonne).

    • Autres install-party

      Il n’y a pas d’autre install-party prévue pour le
      moment, mais la traduc-party pourrait être accompagnée d’une
      config-party dans les mêmes locaux.

    • Projet FAI (Free Automatic Installation)

      L’idée d’une procédure d’installation automatique
      sur plusieurs postes avait été évoquée du temps de la présidence
      de Matthieu, pour simplifier le travail lorsque l’on équipe
      plusieurs postes reliés en réseau (par exemple dans un EPN), et
      surtout pour unifier leur configuration. Diverses solutions
      techniques, notamment à base de rsync, sont envisageables, mais
      le projet semble être un peu à l’eau.

      Emmanuel a expliqué qu’un projet existait pour
      faire une installation en batterie de debian. Une documentation
      existait, mais pas en français, Emmanuel demande la création
      d’un groupe de travail pour faire cette traduction à partir de
      l’article de Linux-Planet.

    • Autres activités

      Parinux ne pense pas participer à Game Over, le
      salon du jeu libre à Limoges : c’est hors de notre zone
      géographique, et nous n’avons pas de compétences particulières
      en ce domaine.

  9. Investissement dans des moyens de production de CD

    Laurent Martelli présente les diverses solutions
    envisageables pour que Parinux puisse facilement graver des CD de
    logiciels libres en petites séries.

    Un budget de 400 euros suffirait pour fabriquer une tour
    dédiée à cet usage. L’idée serait alors d’avoir assez de RAM (1Go)
    pour que tout le contenu du CD soit chargé en mémoire pour ne pas
    avoir de soucis de temps de lecture disque. Mais le matériel serait
    encombrant et peu transportable, notamment en raison de l’obligation
    d’utiliser un écran et un clavier, sans compter le soucis de
    coordination des graveurs.

    On trouve des duplicateurs de CD à partir de 800 euros,
    et les duplicateurs de DVD sont seulement un peu plus chers (plus de
    1000 euros). Des robots graveurs permettant de traiter une
    cinquantaine de CD en une ou deux heures existent aussi dans diverses
    gammes de prix, de 1500 à 4000 euros. Inconvénient non
    négligeable : ces machines utilisent des solutions propriétaires,
    à base de Windows.

    Un consensus se dessine autour d’un budget plafonné à
    1500 euros.

    Quant aux CD eux-mêmes, on peut les trouver à un prix
    moyen d’une trentaine de centimes d’euro pièce, à la condition de
    renoncer aux boîtiers.

    A noter qu’il existe aussi des imprimantes d’étiquettes
    adhésives.

    Le CA n’est pas d’accord pour en mutualiser l’achat avec
    d’autres associations du Libre (problème de sa gestion), mais accepte
    d’en mutualiser l’usage.

  10. Projet communication

    Guy souhaiterait relancer le projet communication,
    essentiellement en direction des professionnels (domaine de
    l’éducation aussi). Pour le financement, il sera possible de fédérer
    les autres associations du Libre, mais il faut leur proposer des
    contenus avant d’évoquer cela. Pistes : détournements de pub
    (attention aux procès), être créatif, toucher d’autres publics ...

    Sébastien n’en voit pas vraiment l’intérêt de la chose,
    estimant que c’est plutôt le travail des SSII. Alix, lui, pense que
    les associations ont une légitimité à communiquer sur les logiciels
    Libres que les SSII n’ont pas.

  11. Organisation de l’AGE

    L’Assemblée Générale Extraordinaire aura lieu le jeudi
    17 février à 20 heures (mise à jour, l’AGE aura lieu en mars). Un bon
    compromis pour le lieu serait la Taverne République (lieu de réunion
    habituel des Mongueurs de Perl) : salle autonome en sous-sol,
    calme, wifi, etc. Mais cela devra être confirmé.

  12. Démission de Stéphane Teletchéa

    La démission de Stéphane Teletchéa est donc effective à
    la suite de cette réunion. Sylvain rend hommage à sa participation au
    CA en indiquant que ses avis pleins de bon sens manqueront.

La séance est levée vers 22h30.
Jean-Luc Ancey
Secrétaire adjoint de Parinux

Agenda du libre

en Île-de-France

Tous les évènements d’Île-de-France sur l’agenda du libre