Site Parinux

Groupe d’Utilisateurs de GNU/Linux et de Logiciels Libres Francilien

Accueil > L’association > Comptes rendus d’AG > Compte rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire du samedi 13 janvier (...)

Compte rendu de l’Assemblée Générale Ordinaire du samedi 13 janvier 2007

Introduction

Le 13 janvier 2007, à la Cité des sciences, Paris, Emmanuel Seyman, président de l’association Parinux, ouvre la séance à 14h30, une fois le quorum atteint : 20 présents, 11 procurations, soit 31 votants et ce, en raison de l’article 11 du règlement qui stipule que le quorum est atteint lorsque 25% des membres sont présents ; 31 membres sur 100 adhérents à jour de leur cotisation étaient présents ou représentés, ce samedi 13 janvier 2007. Il déclare que l’Assemblée Générale (AG) peut délibérer valablement.

Il présente tout d’abord les invités :

  • Gérald Sédrati-Dinet, président de FFII France (Association pour une infrastructure informationnelle libre), http://www.ffii.fr/
  • Thierry Stoehr, président de l’AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres), http://www.aful.org/
  • Benoît Sibaud, président de l’APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre), http://www.april.org/
  • Alain Coulais, représentant de l’équipe de racketiciel.info, Groupe de travail Détaxe de l’AFUL, http://www.racketiciel.info/,
  • Jérome Relinger, PCF et responsable NTIC de la mairie du 13ème arrondissement de Paris, pour les relations avec les EPN : http://parvi.centres-sociaux-paris.org/dotclear/

Puis, l’ensemble des présents dans la salle se présentent tour à tour, à la suite des membres du bureau, puis des membres du conseil d’administration :
Les membres du bureau :

  1. Emmanuel Seyman, président
  2. Jean-Luc Ancey, trésorier
  3. Paul Marques Mota, secrétaire

Puis les membres du Conseil d’administration :

  1. Sébastien Douche
  2. Sylvain Lhullier
  3. Laurent Destailleur
  4. Stéphane Lestage
  5. Thomas Sechet

Ordre du jour :

  1. Approbation ou rejet du rapport moral,
  2. Approbation ou rejet du bilan financier,
  3. Débat sur l’évolution de l’association,
  4. Questions diverses.
  5. Renouvellement du conseil d’administration
  6. Interventions des invités

Bilan moral

Ensuite le bilan moral de l’association est proposé sous la forme de diapositives :

  1. Instruments de communication

    Le site de First jeudi.org est en cours de refonte, avec un nettoyage du code. Les développeurs en PHP sont les bienvenus pour aider l’équipe constituée par Paul Marques Mota, Sabine Lesert et Emmanuel Seyman : voir les réalisations sur http://www.firstjeudi.org/ et la page d’inscription pour les rencontres mensuelles :

    Third jeudi : les rencontres du 3ème jeudi de chaque mois sont annoncées sur http://www.parinux.org/events/

    Le nouveau site web http://www.parinux.org basé sur Zope et Plone, est en ligne depuis le 2 avril 2006 grâce aux efforts de Sébastien Douche, essentiellement. Il est souhaité que les adhérents puissent utiliser le système de publication pour alimenter les contenus du site de leurs contributions. Actuellement, on constate que peu d’utilisateurs alimentent le site. Des améliorations sont en cours d’étude : gestion et inscriptions des adhérents via un annuaire LDAP et une application tierce, Dolibarr, en cours d’adaptation par Laurent Destailleur.
    Un don de livres la part d’Eyrolles, a fait l’objet d’une redistribution par tirage au sort lors d’une séance de "third jeudi" de décembre 2006.

    L’assemblée discute des différents moyens de communication disponible :

    • Liste annonces à reprendre
    • Fil RSS sur le sites web ( Ils sont en place mais il reste à les utiliser !)
    • Diffusion agenda du libre idf sur le site.
    • Interlug, liste de discussion AFUL.
    • Diffusion de jolis pochettes de CD ou DVD.
    • Communications sur supports papier ou tissu : réaliser des brochures ou plaquettes ou dépliants ou autres (affiches ou T-shirts). Les réalisations imprimées des associations partenaires pourraient être regroupées afin d’obtenir de meilleures conditions financières

    Les infographistes de l’association sont les bienvenus et appelés à se faire connaître, ainsi que les autres bonne volontés aptes à développer en PHP, en particulier.

    Parinux n’a pas de relations directes avec la Mairie de Paris, d’où l’importance du Silicon Sentier qui a délégation de la Mairie de Paris pour le développement d’actions grand public.

  2. Manifestations
    • 8 Install-Party (ESGI, Espace Multimedia de Meudon, 3 Cité des sciences, Pierrefitte) ; 4 de ces install-parties ont été réalisées avec les partenaires suivants : Easter-eggs, ESGI, IDILE, GAULE, Mandriva . Le président souligne l’intérêt d’utiliser des badges, lors des install-parties et souhaite la mise en place d’un questionnaire de satisfaction.

      Désormais, le serveur interne de l’association permet d’avoir à la disposition des installeurs la plupart des distributions courantes.

    • En outre, Parinux était présente aux manifestations suivantes :

      Solutions Linux 2006, 31 janvier, 1-2 février 2006,
      Manifestation StopDRM, le 7 mai 2006,
      Troc-Matic (Belleville),1 stand, 21 mai 2006,
      Paris capitale du libre, Palais Brongniart, 1 stand, et une table ronde, 26 juin 2006,
      RMLL 2006 (Rencontres Mondiales du Logiciel Libre),conférences, stand et logistique, Vandoeuvre les Nancy, 4 au 8 juillet 2006,
      Fête de l’Humanité, les 16-17 septembre 2006,
      Atelier Wikipedia à la Cité des sciences, le 16 septembre 2006.

      et

    • Plusieurs conférences à l’EPN de Belleville ou à Hautefeuille, ont été proposées le deuxième jeudi de chaque mois.
      Conférences Gimp et Openoffice par Jean-Luc Ancey, présentation de Scribus, Writer et GIMP à l’Animafac par Jean-Luc Ancey, le format OpenDocument par Emmanuel Seyman à Belleville et aux RMLL et Blender par Jean-Luc Ancey, PHPWebGallery par Pierrick Le Gall, et Conférence sur le groupe de travail "Détaxe" par Jérémy Monnet), Formation OpenOffice.org à l’EPN Hautefeuille par François Roels.

    Néanmoins, Paul Marques Mota remarque qu’il est de plus en plus difficile d’organiser des conférences régulièrement, par manque de conférenciers. De plus les annonces ne sont sans doute pas suffisantes pour faire venir le public.
    Cependant ces conférences sont parfois l’amorce d’un partenariat ou d’une activité.

  3. Adhésions

    En 2006, Parinux a adhéré à deux associations : la FFII France et l’ODF Alliance. En outre, l’association a aussi fait don de 500 euros aux organisateurs des RMLL 2006.

  4. Ateliers :

    Fin des ateliers au 13.1,
    De février à juin : 5 ateliers à l’espace libre 13.1,
    Ateliers proposés pendant des parties (Wikipedia, Mandriva).

    Analyse : la demande est forte mais difficulté à trouver un public pour chaque atelier.

  5. Rayonnement de Parinux dans la presse :

    2006 a été une bonne année médiatique :

    PC Expert (interview Emmanuel Seyman)
    Entretien avec Florian Dauphin, sociologue (étude sur le Logiciel Libre pour la mairie de Paris)
    Alix Guillard a été interviewé par Sébastien Dailly qui prépare un mémoire sur wikipedia nommé "L’Information Participative".

Mais était-elle une bonne année politique ?

Victoire le 6 juillet : il n’y aura pas de brevets logiciel en Europe,
Signature de la pétition EUCD http://eucd.info/

Le bilan moral est adopté à l’unanimité et quitus est donné au président et au conseil d’administration.

Bilan financier par Jean-Luc Ancey

La bonne santé de l’association est annoncée par Jean-Luc Ancey qui présente le bilan financier. Parinux a bénéficier de contributions exceptionnelles en 2006. Toutefois, des projets de dépenses sont à l’étude car indispensables (achats de matériels pour les install-parties, outils de communications sous forme d’affiches, de dépliants, de distribution de cd-rom ; à étudier et à préciser ultérieurement lors des prochaines séances du conseil d’administration.
Le bilan est adopté à l’unanimité et quitus est donné au trésorier et au conseil d’administration.

Vie de l’association

a) Les adhérents :

100 adhérents en fin d’exercice 2006.
Le 100e adhérent a gagné un livre.
Pas de politique pour promouvoir les adhésions.

b) Statuts :

Le président propose de rectifier une erreur lors du dépôt des statuts à la préfecture, un document ayant été omis. Le secrétaire s’engage à déposer les statuts de l’association à la préfecture tels que votés lors de l’AGE.

c) Partenaires :
Bonnes relations avec nos partenaires naturels :

  • Carrefour Numérique
  • Espace Libre 13.1
  • Relais Menilmontant
  • EPN Centre Hautefeuille
  • @robase de Pierrefitte

Remarque : beaucoup de demandes d’installations (Espace multimedia de Meudon, Pierrefitte sur Seine).

Remarques diverses

Sabine transmet une demande d’Alain Vaugham afin que l’on organise des séances de signatures de clés GPG pendant les install-parties de Parinux. Le Conseil d’administration ne voit pas de raisons de refuser mais craint que le public des Install-parties ne soient pas celui que vise une séance de signature de clé GPG

Emmanuel pose une question que lui a transmis Giancarlo Pilisi. Il trouve que la cotisation de Parinux est trop élevée et demande s’il est possible de la baisser. L’assemblée discute pendant quelques temps de la pertinence d’une baisse de la cotisation et Emmanuel décide de mettre la question à l’ordre du jour de la réunion du Conseil d’administration qui suivra celle publique ayant lieu après l’Assemblée Générale.

Emmanuel Seyman s’inquiète du devenir de l’association dans la mesure où en 2006, Parinux est conviée à participer à de plus en plus d’évènements avec un nombre de membres actifs en diminution. Il est souligné qu’au sein de l’association subsiste beaucoup de problèmes de communication :

  • Prise en compte des supports par les membres pas toujours satisfaisante, calendrier prévisionnel insuffisant, et pas suffisamment de compte-rendu d’activité, notamment à l’issue des install-parties ou des conférences.
  • L’association ne dépense pas assez d’argent. Cependant, des dépenses sont prévues lors des prochaines manifestations (Solutions linux et Install-party en particulier (achat de matériels (réseau, sacs, éléments de communications : dépliants, affiches, etc ...)
  • Des propositions sont émises pour modifier le montant des cotisations des adhérents (certains ont des difficultés financières, d’autres cotisent à plusieurs associations "amies" des logiciels libres) ; Il est décidé de mettre la question à l’étude lors d’une prochaine réunion du conseil d’administration.
  • Ainsi, ces quelques pistes seront à explorer : diversification des actions en direction du grand public : logiciels libres dur CD-ROM (portage de logiciels libres sous Windows ?), etc....
  • Développement d’outils de communication à destination des membres (mobilisation) et du grand public (diversiication des cibles) Participation à des salons grand public.

Renouvellement du conseil d’administration

Le Conseil d’administration en 2006 était composé de 11 personnes.
Démission d’Alix Guillard (vice président), et de Philippe Rousselot.
Réélection de :

  • Sébastien Douche : unanimité -1 abstention
  • Paul Marques Mota : unanimité
  • Emmanuel Seyman : unanimité

Entrées au Conseil d’administration de deux adhérentes :

  • Julia Jumeau, parrainée par Jean-Luc + Emmanuel vote : unanimité -1 abstention
  • Sabine Lesert, parrainée par Paul + Jean-Luc vote : unanimité.

Le 13 janvier 2007, le Conseil d’administration est composé de 11 membres.

Interventions des invités (Relations avec des associations partenaires )

Gérald Sédrati-Dinet, président de FFII France (Association pour une infrastructure informationnelle libre), FFII consultation de commission européenne sur la brevetabilité des logiciels. La FFII France collabore au questionnaire candidats.fr en interrogeant les candidats aux élections présidentielles et législatives sur la brevetabilité. À cette occasion, une pétition vous permet d’encourager les candidats à s’engager pour une infrastructure informationnelle libre. Le groupe de travail « mémoire politique » de la FFII France a mis en place une plate-forme permettant de recueillir aisément les prises de positions des différents responsables politiques. N’hésitez pas à collaborer à cette initiative, au fil de vos butinages sur Internet ou lors de vos contacts directs avec des responsables politiques.

Thierry Stoehr, président de l’AFUL (Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres), indique que les principaux dossiers (outre les racketiciels, Groupe de travail Détaxe de l’AFUL) sont l’éducation, la francophonie, l’intéropérabilité, les formats ouverts.

Alain Coulais, représentant de l’équipe de racketiciel.info, Groupe de travail Détaxe de l’AFUL, http://www.racketiciel.info/, rappelle l’importance de la lutte contre la vente forcée et liée du système d’exploitation en même temps que l’achat de l’ordinateur, particulièrement dans les grands groupes de commercialisation ; il rappelle les actions en cours (plainte de l’association de consommateurs U.F.C.- Que choisir ? et la pétition à faire signer.

Benoît Sibaud, président de l’APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre), rappelle : les deux interventions radiodiffusées, sur France-Inter et sur Radio libertaire, en décembre 2006. La participation de APRIL sur les pages présentant le logiciel libre dans supplément de Science et Vie junior de janvier 2007. Les derniers développements de l’action en justice de U.F.C.- Que choisir en ce qui concerne les ventes liées d’ordinateur et de système d’exploitation, et rappelle que c’est un droit du consommateur que d’avoir le choix d’un système d’exploitation ou de plusieurs. L’invitation à participer à Solutions Linux 2007 et annonce le futur lancement de candidats.fr, questionnaire sur les logiciels libres auquel seront soumis tous les candidats à la présidentielle 2007.

Jérome Relinger, PCF et responsable NTIC de la mairie du 13ème arrondissement de Paris, met à notre disposition un espace appartenant à la Mairie du 13e une fois par mois et nous invite à y organiser toute activité qui nous paraitrait utile : conférences ou install-partys.

L’assemblée générale se termine à 17h30.

Agenda du libre

en Île-de-France

Tous les évènements d’Île-de-France sur l’agenda du libre